Ouverture du Forum Génération Égalité : 100 associations féministes appellent à la mobilisation pour les droits universels des femmes

Mercredi 30 juin 2021 avait lieu la cérémonie d’ouverture du forum Génération Égalité le 30 juin 2021. L’Amicale du Nid y a assisté.

 

Dans ce contexte, 100 associations réunies en collectif, dont l’AdN, ont publié une déclaration appelant à la mobilisation pour les droits universels des femmes.

 

En voici l’introduction :

“40 ans après le début du cycle des conférences de l’ONU sur les droits des femmes, qui a culminé par l’adoption du Programme d’action de la Conférence de Pékin en 1995, dont le Forum Génération Égalité (FGE) célèbre l’anniversaire, les objectifs fixés en faveur des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes ne sont atteints dans aucun domaine et nulle part dans le monde. Les droits des femmes connaissent même des régressions et de violentes attaques à la suite de crises sanitaire, climatique, économique et démocratique, ainsi que de conflits armés.

 

A cette occasion, le Collectif féministe pour le Forum Génération Égalité, qui rassemble plus d’une centaine d’organisations de la société civile françaises, européennes et internationales, s’appuyant sur une approche universaliste et intergénérationnelle, en continuité avec les mouvements et les luttes des femmes et de leurs associations féministes, et dans le respect de leur diversité, alerte solennellement le Président de la République, les États, institutions et acteurs de la communauté internationale réuni·es au Forum de Paris.

 

Le Collectif pour le Forum Génération Égalité regrette que le mode d’organisation du FGE ne corresponde pas au format d’un événement multilatéral de l’ONU et que la place des organisations de femmes et féministes soit inégalitaire, au vu notamment du manque de moyens de la très grande majorité d’entre elles.

 

Pourtant le Forum Génération Égalité pourrait jouer un rôle de mobilisation et d’accélérateur du processus de l’égalité, si les engagements présentés par les coalitions d’action thématiques s’appuyaient sur le socle que nous définissons.”

Ce socle porte sur 4 axes principaux :

  • Défendre et promouvoir les droits universels.
  • Éradiquer les violences, lutter contre la marchandisation du corps des femmes.
    A ce sujet, l’Amicale du Nid regrette que les violences sexistes et sexuelles que constituent la prostitution et la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle n’aient pas été abordées lors de la cérémonie d’ouverture du 30 juin.
  • Mettre en place des politiques de relance : justice sociale, économique, climatique au cœur de sa feuille de route.
  • Instaurer une réelle diplomatie féministe et soutenir les organisations de femmes et féministes.