8 mars à l’AdN 93 : écrire et créer pour libérer la parole et reprendre confiance en soi

Les femmes hébergées au CHU les Insoumises, à la Courneuve, ont participé à un atelier d’écriture à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. Avec Jennifer et Mélodie, les animatrices de KIDIKONTE, elles sont retournées dans les années 80-90. Au cours des deux heures de création, et au gré des exercices proposés par les intervenantes, elles se sont replongées dans leur enfance pour écrire des lettres à la petite fille qu’elles étaient et aux petites filles du monde entier.

 

Ce projet s’inscrit dans un partenariat plus large entre l’AdN 93 et KIDICONTE, promouvant l’écriture comme moyen d’expression, de mise en mots de son histoire et de revalorisation de soi.

 

Des ateliers à destination des enfants, co-victimes des violences subies par leur mère, sont proposés dans plusieurs services de l’AdN. Grâce à des kits créatifs adaptés aux 5/7 ans et aux 8/11 ans, chacun.e peut ainsi créer son propre livre dont elle/il est l’héroïne ou le héros.

 

 

 

A Saint-Ouen, c’est par les arts graphiques que les résidentes de la Villa Orion se sont exprimées, en prenant part à l’atelier “les tote bags de l’égalité”, animé par deux graffeuses de l’association Toochatoo. Elles ont passé l’après-midi avec les graffeuses et d’autres dames de Saint-Ouen, à créer leurs propres sacs.